NetCoupe

Chanet : vols sur la campagne, circuits et Netcoupe.

NB : Cette rubrique est orientée Netcoupe. Elle n’a pas vocation à traiter de la technique du vol sur la campagne notamment au plan de la sécurité, du respect des locaux etc. qui sont un bien trop vaste sujet.

Il y a eu en 2013 pour la première fois, inscription de Chanet Vol à Voile à la Netcoupe. Le club a rejoint ainsi 94 autres clubs.

Nombre de pilotes à Chanet ont bien sûr déjà effectué des circuits de plusieurs centaines de kilomètres, mais souvent de manière non tracée, non mesurée et pour la plupart non publiée. Même en les publiant, le club ne pouvait s’en prévaloir et obtenir un classement n’étant pas inscrit en tant que club à la Netcoupe.

Les modalités de l’inscription

L’inscription du club de Chanet à la Netcoupe s’est faite en lien à la fois avec la FFVV et l’administration du site Netcoupe (http://www.netcoupe.net) . Une redevance a été payée au site Netcoupe au prorata du nombre de membres inscrits à l’année au club – donc à l’exclusion des licences à durée inférieure à l’année. Le responsable et correspondant de la Netcoupe du club devant être commissaire sportif FFVV, Bernard Tonelli a rejoint en 2013 Gilles Vernhet et Martial Maes reconduits pour 4 ans à l’occasion de la nouvelle olympiade. Cela lui permet d’administrer les comptes des pilotes et de valider en ligne les vols sur la Netcoupe après contrôle. Gilles et Martial sont impliqués directement dans la validation des vols (respect des zones, condition d’éligibilité etc…)

Les règles de la Netcoupe sont proches des règlements FAI. En préambule, elles stipulent que les règles de la navigation aérienne soient scrupuleusement respectées, condition de la validation des circuits et bien entendu, de leur prise en compte pour les classements.

Les pilotes sont rattachés au club de Chanet dans la Netcoupe dès l’instant qu’ils y ont contracté leur licence FFVV et, bien entendu, qu’ils sont inscrits à la Netcoupe. Ils peuvent le faire eux-mêmes ou par l’intermédiaire de l’administrateur. Il faut être « lâché campagne » et avoir la mention signée d’un instructeur dans son carnet de vol.

La Netcoupe offre en contrepartie du respect des règles et autres contraintes techniques et administratives, un certain nombre de bénéfices

Le tracé des circuits est connu de tous, cela permet à chaque pilote, «Netcoupeur» ou non, de consulter les vols, qu’il ait volé ou pas.

Il devient ainsi possible de suivre l’activité du club. Pour un club comme Chanet dont nombre de pilotes habitent loin, la consultation de la Netcoupe maintient un lien quasi temps réel, vers l’activité.
Il permet également de démontrer à l’échelle nationale (et au delà pourquoi pas), le potentiel du site de Chanet.

L’historique est conservé sur plusieurs années et pour tous les vols. A terme, c’est une banque de données considérable.

A titre individuel, cela permet d’améliorer ses propres stratégies de vol, en comparant les options prises le même jour ou dans des conditions similaires.

Techniquement un circuit Netcoupe s’effectue en un maximum de 4 branches, soit 3 points de virage entre départ et arrivée. Tous les planeurs du club étant dotés de flarm mémorisant les traces GPS en 3D, il devient possible d’enregistrer n’importe quel vol effectué sur ses machines sans même avoir prévu de le faire.

Publicités